Le Collège des Généralistes Enseignants et Maîtres de Stage du Poitou Charentes
et le Département de Médecine Générale - Université de Poitiers
ACCUEIL     Le COGEMS       Le DEPARTEMENT de MG      La FAC de MEDECINE      Le CNGE       Le CRP-IMG

Titre

Elaboration d'un référentiel métier et compétences par méthode de consensus La gynécologie en situation de soins primaires

Auteur

Thèse soutenue le 25 octobre 2012 par Rémy Belkebir

Faculté

Poitiers (86)

Résumé

Introduction : Avec la décroissance du nombre de gynécologue « médical » et les exigences sociales du système de santé, la pratique de la gynécologie doit occuper une place significative en médecine générale, en tant que « famille de situation ». Or, environ 50% des internes de médecine générale de Poitiers ne font pas de stage pratique de gynécologie. C’est dans l’optique de la mise en place d’un nouveau stage dans la maquette du DES de médecine générale, un stage ambulatoire femme-enfant, qu’est né l’idée de ce travail. Un référentiel métier et compétences constituerait un outil pédagogique pour évaluer l’impact de ce stage. Nous avons choisi d’utiliser la forme du référentiel élaboré par le CNGE, qui répond aux exigences théoriques du paradigme d’apprentissage.

Méthode : Echantillonnage raisonné de 15 experts de soins primaires en gynécologie : médecins généralistes pratiquant régulièrement des actes de gynécologie et/ou possédant un DIU de gynécologie Méthodologie qualitative de consensus en deux étapes : choix de l’intitulé des situations de soins types par une méthode Delphi et élaboration et validation du contenu des situations des soins types par une méthode inspirée de la technique Rand/Ucla ou consensus formalisé. Réalisation de l’étude par échange de courriels.

Résultats : Cinq intitulés de situations de soins types ont été déterminés après 3 rondes de Delphi. Un référentiel provisoire a été élaboré par les investigateurs à partir de leur expérience et des recommandations francophones. Une première exploration auprès des experts a mis en avant les points rajoutés et les points de désaccord. Ceux-ci ont été soumis à une nouvelle validation auprès des experts, ceux qui étaient acceptés étaient intégrés au référentiel final.

Conclusion : Ce référentiel a été élaboré dans le but de servir d’outil d’évaluation des compétences, selon différentes modalités (certificative, formative, de programme). Une validation ultérieure auprès des MSU et l’élaboration d’une échelle descriptive globales restent à effectuer.

Mots clés : Référentiel. Compétences. Evaluation des compétences. Paradigme d’apprentissage. Méthode de consensus. Delphi.




Retour à la liste des thèses