Le Collège des Généralistes Enseignants et Maîtres de Stage du Poitou Charentes
et le Département de Médecine Générale - Université de Poitiers
ACCUEIL     Le COGEMS       Le DEPARTEMENT de MG      La FAC de MEDECINE      Le CNGE       Le CRP-IMG

Titre

Facteurs protecteurs de l'épuisement professionnel en maison de santé pluriprofessionnelle.
Enquête auprès de dix-sept médecins généralistes par entretiens semi-directifs

Auteur

Thèse soutenue le 9 décembre 2013 par Florian DIDIER

Faculté

Poitiers (86)

Résumé

Introduction : Les soins primaires rencontrent depuis plusieurs années de nombreuses difficultés. L'épuisement professionnel (ou burnout) des médecins généralistes, en tant que cause, et les maisons de santé pluriprofessionnelles (MSP), en tant que solution y paraissent étroitement liés. Ce mode d'exercice, majoritairement mis en avant et plébiscité, est par ailleurs retrouvé par certains travaux comme un élément protecteur du burnout.
Objectif : Le but de ce travail était d'identifier les facteurs effectivement protecteurs du burnout obtenus par l'exercice en MSP, ainsi que les éléments limitant cette protection.
Méthode : Nous avons mené dans ce but, de février à juillet 2013, des entretiens individuels semi-directifs, auprès d'un échantillon diversifié de médecins généralistes exerçant déjà en MSP, ou ayant le projet concret d'en rejoindre une. Les questions portaient sur les attentes ou le vécu des médecins concernant leur exercice en MSP et leur exposition au risque de burnout. Une analyse thématique triangulée était réalisée afin de traiter les données issues des verbatims. La saturation a été atteinte au dix-septième entretien.
Résultats : Les MSP étaient majoritairement perçues comme bénéfiques vis-à-vis du burnout, avec de nombreux facteurs de protection mis en avant : amélioration des pratiques et de l'organisation, travail en équipe, confort de vie, dynamisme, durée de consultation allongée, bénéfice personnel psychologique. Mais d'autres éléments, inhérents à ce mode d'exercice et ressortant de façon inattendue par leur nombre et leur importance, exposaient de leur côté à un risque accru de burnout : absence de bénéfice, pour certaines structures, concernant les horaires ou la charge de travail, conflits humains, lourdeurs structurelle et administrative, manque de formation ou d'aide, coopération difficile, etc.
Conclusion : Les MSP ne constituent donc pas un élément protecteur du burnout en soi, mais un moyen de regrouper une foule de facteurs protecteurs, que nous proposons d'encadrer par une série de recommandations afin d'optimiser et de pérenniser le bénéfice constaté vis-à-vis du burnout, tout en évitant les facteurs de risque avancés par nos résultats. Ces recommandations s'articulent en six axes principaux : montage du projet ; composantes administratives ; travail en équipe ; exercice médical ; rapport au patient ; investissement personnel.

Mots clés : Médecine générale ; Burnout ; Epuisement professionnel ; Maison de santé pluriprofessionnelle ; Recommandations


Retour à la liste des thèses