- Thèse


> Télécharger la thèse
> Télécharger le poster présenté lors du congrès de la SFRS/SPLF. novembre 2005 à Lyon - 1er prix du poster de ce congrès

Titre

Le sommeil des personnes âgées en médecine générale : insatisfaction et attentes des patients

Auteur

Thèse soutenue le 13 septemebre 2005 par Anne GIRAUD

Faculté

Poitiers (86)

Résumé

Contexte : L’insomnie est un résultat de consultation retrouvé dans près de 10% des actes de médecine générale par an chez les plus de 65 ans. Comment comprendre et répondre à cette plainte dans une population où le sommeil se modifie physiologiquement, et chez qui les hypnotiques s’avèrent délétères?

Objectifs : Evaluer dans cette population le taux de patients insatisfaits de leur sommeil, repérer les facteurs épidémiologiques, les représentations du sommeil associées ainsi que les attentes.

Méthode : Etude par auto-questionnaire distribué en consultation ou en visite par 28 médecins généralistes volontaires du Poitou-Charentes.

Résultats : Sur 1005 questionnaires distribués, 553 étaient exploitables (55%), avec un taux d’insatisfaits de leur sommeil de 30%. Les facteurs associés à l’insatisfaction sont: le sexe féminin, la santé perçue comme mauvaise, avoir parlé sommeil avec son médecin, consommer des somnifères, certaines représentations du sommeil. Les patients attendent de leur médecin, par ordre de fréquence : des conseils, du temps pour parler, une prescription. Un tiers des insatisfaits accepteraient de modifier leurs habitudes de sommeil. La moitié des consommateurs de « somnifères » accepteraient de les arrêter, un quart pour un traitement non médicamenteux  aussi efficace.

Conclusion : L’insatisfaction du sommeil touche un tiers des consultants de médecine générale de plus de 65 ans. Nous retrouvons les facteurs épidémiologiques de l’insomnie cités dans la littérature plutôt chez les consommateurs de somnifères que chez les « insatisfaits ». Les facteurs de représentation du sommeil et la santé perçue semblent influer l’insatisfaction du sommeil. Il ressort chez ces patients, au-delà de la demande d’hypnotique, une attente de dialogue avec le médecin, sous forme de conseils et de temps. L’acceptabilité de traitements non médicamenteux ouvre une voie thérapeutique, associée à une prise en charge psychosociale afin d’améliorer la tolérance au vieillissement physiologique.

Mots clés

Attentes, Insatisfaction, Insomnie, Médecine générale, Personnes âgées

Télécharger la thèse