Le Collège des Généralistes Enseignants et Maîtres de Stage du Poitou Charentes
et le Département de Médecine Générale - Université de Poitiers
ACCUEIL     Le COGEMS       Le DEPARTEMENT de MG      La FAC de MEDECINE      Le CNGE       Le CRP-IMG

Titre

Evaluation des préférences des préadolescents sur l'organisation, le contenu et les modalités de l'information sur la sexualité.

Auteur

Thèse soutenue le 17 septembre 2013 par Cécile HUMMEL

Faculté

Poitiers (86)

Résumé

Accepter et informer les jeunes sur leur sexualité est un enjeu de Société et de Santé Publique. L’information sur la sexualité devrait être apportée dès la petite enfance par l’entourage familial, L’Education Nationale et les professionnels de la Santé.

Notre étude cherche à déterminer quelles sont les préférences d’organisation, de contenu et de modes d’information sur la sexualité auprès des préadolescents. Pour cela nous réalisons une étude qualitative : nous menons 15 entretiens semi-directifs auprès de jeunes adolescents âgés de 11 à 13 ans issus de milieu rural et urbain. Notre trame d’entretien s’organise autour de six thèmes : interlocuteurs privilégiés, mode d’information actuel, intervenants privilégiés, modalités d’information, organisation de l’information et les thèmes à aborder. Nous réalisons ensuite une analyse thématique du verbatim recueilli.

Notre principale difficulté est de s’adresser à des jeunes adolescents qui ne se sentent pas encore concernés par le sujet et qui s’expriment avec réserve devant les adultes. Nous devons parfois préciser nos questions, ce qui peut entrainer une saturation artificielle des données.

Les préadolescents que nous interrogeons réclament une information de qualité, respectueuse de leur intimité, progressive et adaptée à leur âge. Ils insistent également sur le respect de l’anonymat.

Ils souhaitent que les personnes qui leur apportent ces informations soient disponibles, dignes de confiance et pédagogues (habituées aux adolescents). Ils sont favorables à l’intervention de plusieurs personnes afin de multiplier les avis et les explications. Ils accordent une crédibilité particulière aux professionnels de la Santé. Dans l’idéal, ces séances doivent être animées par des personnes d’âges et de sexes différents, en présence de l’infirmière de l’établissement.

Ils sont favorables à ce que la séance soit préparée (évaluation de leurs connaissances, de leurs attentes, préparation des questions à poser) puis organisée en plusieurs parties : en classe entière et en petits groupes mixtes ou non. Ils souhaiteraient constituer eux-mêmes les groupes en fonction de leurs affinités pour favoriser la prise de parole des élèves.

Ils souhaitent des séances d’information interactives avec des animations ludiques qui serviraient de support de réflexion et leur permettraient de mémoriser les messages plus efficacement.

Ils s’accordent sur le fait que le contenu des informations doit être concret, adapté aux connaissances qu’ils ont déjà acquises et porter sur des sujets qui les concernent. Ils soulignent que la façon d’aborder la sexualité conditionnera l’image qu’ils en garderont et sont donc favorables à un discours positif sur la sexualité. Enfin, en fin de séance, il est important de les aider à identifier les différents interlocuteurs ultérieurs (infirmière scolaire, médecins traitants et associations locales) afin de pouvoir aborder le sujet de façon plus personnelle en entretiens individuels.

.

Mots clés : : Sexualité - Information- Préadolescents - Interlocuteurs - Modalités d’information - Organisation de l’information – Thèmes – Médecine Générale.




Retour à la liste des thèses