Le Collège des Généralistes Enseignants et Maîtres de Stage du Poitou Charentes
et le Département de Médecine Générale - Université de Poitiers
ACCUEIL     Le COGEMS       Le DEPARTEMENT de MG      La FAC de MEDECINE      Le CNGE       Le CRP-IMG

Titre

Représentations de la Médecine Générale auprès des jeunes internes de Médecine Générale Enquête auprès de 65 internes de Médecine Générale du Poitou-Charentes

Auteur

Thèse soutenue le 22 janvier 2010 par François MARTIN

Faculté

Poitiers (86)

Résumé

Contexte : Malgré la reconnaissance de la Médecine Générale comme spécialité, celle-ci reste peu choisie et souvent par défaut à l’issue de l’Examen National Classant (ENC). Nous avons pensé que ceci était lié à sa méconnaissance. Nous avons donc recherché quelles étaient les représentations des jeunes internes de Médecine Générale à Poitiers au sujet de leur futur exercice.

Méthode : Un questionnaire a été distribué aux internes de Médecine Générale en deuxième semestre à Poitiers, internes qui n’avaient pas encore effectué leur stage chez le praticien. Il comportait des questions sur les caractéristiques socioprofessionnelles des étudiants, leurs représentations de la Médecine Générale d’une part avant l’ENC et d’autre part le jour de la réception du questionnaire.

Résultats : 80 questionnaires ont été distribués et 65 récupérés soit un taux de réponse de 81%. L’étude montre que ces internes ont été séduits par la pratique d’une médecine globale, de proximité avec continuité des soins dans la durée. Pour eux, le médecin généraliste doit être à l’écoute et polyvalent. Ils s’attendent à être consultés pour des suivis de pathologies chroniques et des problèmes aigus de type virose, qu’ils considèrent comme de la « bobologie ». Ils ont peur de l’incertitude générée par cette spécialité aux moyens diagnostiques limités. De plus, les psychothérapies pour dépression, motif de consultation fréquent en Médecine Générale, ne leur paraissent pas réalisables.

Conclusion : Nous avons ainsi pu dégager une conception de la Médecine Générale, partagée par la majorité des internes, qui se calque sur les fonctions du médecin généraliste telles qu’elles ont été définies par la WONCA. Les représentations de la Médecine Générale chez les internes restent toutefois mal définies. Les motifs de consultation qu’ils évoquent sont peu précis, ils ont peu conscience de l’importance de leur rôle d’éducateur à la santé et de psychothérapeute et n’ont pas encore acquis la notion de risque critique évitable.

Mots clés : Médecine Générale, représentation sociale, internes, choix, WONCA



Retour à la liste des thèse