Le Collège des Généralistes Enseignants et Maîtres de Stage du Poitou Charentes
et le Département de Médecine Générale - Université de Poitiers
ACCUEIL     Le COGEMS       Le DEPARTEMENT de MG      La FAC de MEDECINE      Le CNGE       Le CRP-IMG

Titre

Impact sur la couverture vaccinale de la mise à disposition des vaccins au cabinet du généraliste :
Etude prospective sur la vaccination dTCaPolio et ROR dans la Vienne

Auteur

Thèse soutenue le 24 mai 2013 par Emilie Réthoré Berthomé

Faculté

Poitiers (86)

Résumé

La couverture vaccinale reste insuffisante en France, empêchant l'éradication de certaines maladies infectieuses. Une étude de 2011 auprès des généralistes de la Vienne constate que programmer un rendez-vous pour la vaccination dès la prescription permet d'améliorer le taux de réalisation des vaccins dans le délai souhaité par le médecin, mais 25% des prescriptions n'aboutissent pas à une vaccination. L'objectif de cette étude est d'estimer si la mise à disposition des vaccins au cabinet du généraliste permettrait d'améliorer significativement la couverture vaccinale. A cette fin, une étude prospective a été réalisée sur la vaccination ROR et DTCaPolio auprès de 127 généralistes de la Vienne répartis en 3 groupes homogènes (« témoin », « rendez-vous » et « vaccination immédiate »). Chacun prescrivait selon ses habitudes durant une semaine puis, la semaine suivante, le groupe « témoin » continuait ainsi, le groupe « rendez-vous » proposait de programmer les vaccinations et le groupe « vaccination immédiate » proposait de vacciner immédiatement grâce à un stock de vaccins disponible au cabinet. Dans le groupe « vaccination immédiate », les résultats montrent une amélioration significative du taux de vaccins réalisés dans le délai souhaité par le prescripteur passant de 50 % lors de la première semaine (31/62) à 82 % durant la deuxième semaine (37/45). 34 des 45 prescriptions de la deuxième semaine ont été réalisées immédiatement (75%). L'impact de la programmation des vaccinations n'a pas été confirmé puisque dans le groupe « rendez-vous », les résultats montrent une diminution du taux de réalisation des vaccins dans le délai souhaité, passant de 62% (41/66) à 58% (21/36). Cette diminution est également retrouvée dans le groupe « témoin », qui passe de 58% (33/57) lors de la première semaine à 50% (18/36) durant la deuxième semaine. Ainsi, la mise à disposition de vaccins au cabinet du généraliste permet d'améliorer la couverture vaccinale. Néanmoins, ce protocole mérite d'être évalué auprès des praticiens l'ayant testé. Mots clés : couverture vaccinale, ROR, DTCaPolio, vaccination immédiate, médecin généraliste




Retour à la liste des thèses