Le Collège des Généralistes Enseignants et Maîtres de Stage du Poitou Charentes
et le Département de Médecine Générale - Université de Poitiers
ACCUEIL     Le COGEMS       Le DEPARTEMENT de MG      La FAC de MEDECINE      Le CNGE       Le CRP-IMG

Titre

De la fonction psychothérapeutique du médecin généraliste : Attitude psychothérapeutique, psychothérapie de soutien, psychothérapie spécifique ? Etude qualitative auprès de 18 médecins généralistes dans la Vienne

Auteur

Thèse soutenue le 27 juin 2008 par Valérie TRANCHÉE-VERGÉ

Faculté

Poitiers (86)

Résumé

Nous avons choisi de nous intéresser à la fonction psychothérapeutique du médecin généraliste. Existe-t-elle ? Comment pouvons-nous la nommer ?

A partir des définitions données par les psychologues, psychiatres ou psychanalystes, nous avons cherché à établir les éléments définissant une psychothérapie et avons retenu : la relation thérapeutique, le cadre et le contrat. Nous avons aussi étudié ses facteurs d'efficacité. Parmi toutes les psychothérapies existantes, nous nous sommes attachés à la psychothérapie de soutien, appartenant au courant analytique et en avons présenté la technique. Puis nous avons traité de la psychothérapie spécifique du médecin généraliste en la distinguant de la simple attitude psychothérapeutique ou thérapie de soutien. Nous avons proposé une filiation entre la psychothérapie de soutien et la psychothérapie spécifique du généraliste.

Pour illustrer ce travail, nous avons effectué une étude qualitative auprès de 18 médecins généralistes de la Vienne afin d'étudier leur prise en charge psychothérapeutique de la souffrance psychique. Après des entretiens dirigés, nous avons pu conclure que les généralistes avaient une attitude psychothérapeutique, et que la majorité d'entre eux pratiquait la psychothérapie sous deux formes. Au cours de leur consultation habituelle, une partie d'entre eux utilisait des techniques définies pour améliorer l'état psychique du patient en ayant conscience du transfert, sans proposer de contrat rigoureux à cette prise en charge. Cette pratique recouvrait la définition de la psychothérapie spécifique. L'autre partie des médecins proposait des entretiens spécifiquement consacrés la souffrance psychique, avec l'établissement d'un contrat entre le médecin et le patient, avec utilisation de techniques particulières.

Cette pratique correspond à la définition de la psychothérapie de soutien. Devant les difficultés de prise en charge par les médecins, nous proposons l'élargissement de la formation initiale en ce qui concerne la relation médecin/malade, et la création d'une supervision pour les psychothérapies entreprises par le généraliste auprès de ses patients.

Mots clés

Souffrance psychique, psychothérapie, attitude psychothérapeutique, psychothérapie de soutien, psychothérapie spécifique du médecin généraliste, étude qualitative


Retour à la liste des thèses