- Thèse


Titre

Burnout, conditions de travail et reconversion professionnelle chez les médecins généralistes de la région Poitou-Charentes

Auteur

Thèse soutenue le 3 mai 2004 par Christophe ZETER

Faculté

Poitiers (86)

Résumé

Nous avons étudié l’impact du burnout sur l’offre de soins en médecine générale sur la région Poitou-Charentes et tenté de proposer des solutions pour en enrayer  la baisse. Un questionnaire spécifique à cette problématique, et établi sur la base d’autres enquêtes, est envoyé à l’ensemble des médecins généralistes de la région Poitou-Charentes (1667). Avec un taux de réponse de 31 % et un échantillon représentatif des médecins généralistes de Poitou-Charentes, nous avons pu établir qu’un tiers d’entre eux sont en situation de burnout élevé et souhaitent se reconvertir professionnellement ( 36,80 %). Le lien entre le burnout et le souhait de reconversion professionnelle est établi. Les relations avec les patients, les comportements de ceux-ci, les risques professionnels, l’organisation de la pratique professionnelle ainsi que les conflits inter-professionnels sont autant de facteurs qui augmentent le désir de reconversion. Le niveau de rémunération, l’usure et l’épuisement professionnel ou la charge de travail n’ont pas d’influence sur le souhait de reconversion. Les femmes ont un souhait de reconversion professionnelle plus élevé que les hommes (50 % versus 34,10 %), mais les autres caractéristiques personnelles et professionnelles ne sont pas significativement différentes d’un groupe à l’autre. Enfin, une variable modératrice par rapport un burnout à pu être isolée, il s’agit du support social que constitue l’aide confraternelle. Certaines des conditions de travail et le burnout ont un impact sur le souhait de reconversion professionnelle des médecins généralistes. Cela constitue un problème de santé publique en risquant de diminuer l’offre de soins à venir. La prise en compte des risques juridiques de la profession, une meilleure compréhension de la relation entre médecins et patients et peut-être un comportement autre de ceux-ci, ainsi  qu’une réorganisation professionnelle sont autant de voies à approfondir si l’on veut agir sur la désaffectation de la médecine générale par ses praticiens. Augmenter leur rémunération ou diminuer leur charge de travail ne sembleraient pas être des réponses adaptées à ce problème.

Mots clés

Médecine générale - Reconversion professionnelle - Burnout -
Télécharger la thèse